Revenir à Nos missions

Défendre

La défense des intérêts et des droits des internes en médecine générale lillois est aussi au cœur des préoccupations du Conseil d’Administration de l’AIMGL.

Que ce soit en raison d’un non-respect des conditions légales de travail des internes en stage hospitalier ou ambulatoire, d’un souci en lien avec la formation hors stage ou de toute autre préoccupation ayant des répercussions sur le bon déroulement de l’internat, l’AIMGL est à l’écoute des internes et tente de mobiliser les personnes compétentes pour trouver une solution à la problématique rencontrée par un étudiant.

Fort des relations nouées dans le cadre des activités de représentation, le bureau de l’AIMGL peut solliciter le Département de Médecine Générale, la faculté, l’ARS,… pour tenter de débloquer des situations perçues par les internes comme délicates.

Notre engagement principal est de respecter la volonté de l’interne : aucune information ne sera transmise à quiconque sans l’accord de l’interne concerné. Si actions il y a, celles-ci auront été préalablement discutées avec l’étudiant et le moment de leur mise en œuvre validé par lui également.

Afin de pouvoir être défendus au mieux, nous demandons aux internes de nous donner les moyens d’agir et de les aider. Cela implique :

  1. De prévenir l’association rapidement si vous rencontrez des difficultés (par mail ou via les réseaux sociaux)
  2. De faire un récit écrit authentique, factuel et le plus objectif possible de la situation et de nous le transmettre. S’il le souhaite, l’interne peut demander à l’AIMGL de transmettre sa plainte de façon anonymisée aux interlocuteurs concernés, cependant le fait d’obtenir un témoignage écrit est un impératif demandé par tous les acteurs impliqués dans la formation des internes (DMG, Fac, ARS…) afin que des actions concrètes puissent être menées.

L’organisation du Département de Médecine Générale prévoit que chaque interne en difficulté puisse solliciter l’enseignant compétant dans le domaine par l’intermédiaire du secrétariat du DMG. Par ailleurs, le tuteur a également, en plus de son rôle d’évaluation du portfolio, un rôle de médiateur entre l’interne et le DMG.

L’AIMGL bénéficie quant à elle une position extérieure au Département de Médecine Générale qui lui permet à la fois d’informer de façon impartiale l’interne des mesures pouvant être mises en place et de faire l’intermédiaire avec les interlocuteurs compétents pour trouver une solution à leur problème.

Chaque semestre, des internes en difficultés sont aidés, parfois extraits de leur terrain de stage hospitalier ou ambulatoire, des visites sur sites sont réalisées et aboutissent parfois à des retraits d’agréments ou des fermetures de terrains de stage. Les choses peuvent bouger à condition que les internes nous donnent les écrits nécessaires pour le faire.

La peur des représailles ou des conséquences incitent souvent certains internes à souffrir en silence mais il est important de prendre conscience que vos retours écrits n’ont aucune répercussion négative sur vous et peuvent éviter à d’autres de se retrouver dans des situations difficiles. Signaler une situation anormale en stage c’est se protéger soi et protéger les autres !

Alors, si vous rencontrez une difficulté, n’hésitez pas à nous solliciter !

Il n’y a pas de fatalité ; donnez-nous les moyens de vous aider et les choses bougeront !