Internes en CME

Avec la loi HPST, les internes intègrent la CME (1), un pour la médecine générale, un pour les autres spécialités, un pour la pharmacie et un pour la chirurgie dentaire s’ils sont présents.

Les internes sont nommés par leurs structures représentatives respectives. A chaque semestre, l’AIMGL est sollicitée par l’ARS pour la nomination des internes en CME. Si vous êtes intéressé par la représentation des internes au sein de votre hôpital ou si vous avez été choisi parmi les internes pour en être leur représentant.

Merci de contacter l’AIMGL pour centraliser les difficultés rencontrées et les faire remonter à l’ARS pour l’amélioration de nos conditions d’exercice.

La CME a un avis consultatif sur :

  • Le projet médical de l’établissement ;
  • Le projet d’établissement ;
  • Le règlement intérieur ;
  • Le plan de Développement Professionnel Continu ;
  •  …

Sur un plan moins administratif, elle contribue à :

  • La gestion des risques (infections, iatrogénie, médicaments et dispositifs médicaux) ;
  • L’évaluation de la prise en charge de la douleur et des soins palliatifs ;
  • Le service de garde, à la fin de chaque semestre, sur avis de la COPS (2) (nombre de tableaux, horaire et internes devant y participer.)

Sources :

  • Décret n°2010-439 du 30 avril 2010 relatif à la commission médicale d’établissement dans les établissements de santé publics et privé.
  • Arrêté du 10 septembre 2002 relatif aux gardes des internes, des résidents en médecine et des étudiants désignés pour occuper provisoirement un poste d’interne et à la mise en place du repos de sécurité.

(1) Commission Médicale d’Établissement

(2) Commission d’Organisation de la Permanence des Soins